Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for décembre 2011

Grand Prix Drivers

un peu lassé par tous les commentaires que je peux lire ici ou la quelques phrases de Jacky Stewart me reviennent souvent en mémoire, je les ai traduites ici pour vous.

« Il y a des centaines de millions de gens qui conduisent des voitures, parmi eux quelques millions ont une licence de competition, parmi ceux-la  quelques centaines de milliers font de la competition régulièrement, et quelques milliers peuvent en vivre. Certains, quelques centaines, en vivent plutôt bien en conduisant des voitures de sport, de tourisme, des monoplaces et autres.

Vingt d’entre-eux sont des pilotes de GP.

Ces vingt pilotes, sur une saison donnée, ne sont pas toujours les vingt meilleurs pilotes du monde mais presque chacun d’entre-eux a gagné son titre national dans les catégories de ce sport qui sont prises en compte pour aller en F1 et bien qu’occasionnellement l’un d’entre-eux y parviendra avec un peu plus d’argent qu’un plus talentueux, aucun d’entre-eux n’est une brèle (a mug). Mais sur ces vingt, six seulement sont bons tout le temps. Parmi ces six il y a trois talents extraordinaires et presque toujours il y a un seul génie » (Trad. Ago)

Jacky Stewart (interview par Norman Howell dans son livre « Racing Driver » – 2007 –  Highdown éditeur – ISBN 978-1-905156-22-1)

… Tout est dit…

 

 

Trad Ago.

Publicités

Read Full Post »

Je traduis ici les points qui me semblent les plus importants d’un article de  Jonathan Noble sur Autosport (réservé aux abonnés, dont je suis) «How Ferrari still beats Red Bull in the prize stakes » cet article sera sûrement «pompé» dans les jours qui viennent c’est pourquoi je cite mes sources, et fais ce travail pour ceux qui ont du mal avec la langue de Shakespeare.

Estimation des revenus :

Sans tous les documents officiels (incluant les accords Concorde) il est difficile de donner une réponse définitive sur les véritables chiffres. Il est cependant possible de calculer les tendances et d’estimer ces chiffres en se fondant sur les gains antérieurs confirmés afin d’avoir la meilleure idée possible du le mode de fonctionnement de la structure.

Selon des documents du domaine public le revenu total de la F1 en 2010 est d’un milliard de dollars donc 658 millions sont destinés aux équipes. Avec une croissance moyenne annuelle estimée a 5% la somme partagée par les teams en 2011 devrait être d’environ 691 millions. Ces chiffres pourront être ajustés quand les sociétés auront déposé leurs comptes au Company House en fin 2011 (NdT : équivalent de notre RCS)

En raison de sa contribution historique «sans rivale», de sa présence permanente en F1  et la force de sa marque Ferrari reçoit les premiers 2,5% de cette somme globale soit 17,3 millions. Elle reçoit ensuite des droits dits de la «catégorie B» sur la base sur les championnats du monde remportés :  16 millions.

Avant même le premier tour de roue Ferrari a déjà reçu, selon nos estimations, 33.3 millions.

Sa 3eme place au Championnat du Monde augmente encore ses revenus car les teams qui finissent dans les 10 premiers reçoivent 2 autres versements. Ces paiements sont divisés en 2 catégories appelées «Colonne 1» et «Colonne 2». La colonne 1 et la colonne 2 se partagent (a égalité) l’argent qui reste une fois que les teams de la Catégorie B (Ferrari, RBR, McLaren, Mercedes, Renault, Williams) ont été payés et qu’on a aussi retiré le bonus attribué aux nouveaux teams (Virgin et HRT) de 10 millions chacun

Les paiements de la colonne 1 sont partagés équitablement entre les dix premiers au championnat (10% chacun) et pour prétendre a cet argent il faut avoir fini deux fois dans les dix premiers sur les trois dernières saisons. En calculant les versements basés sur les revenus estimés pour 2011 on arrive a 31 millions par équipe (NdT : 310 millions en tout)

Viennent ensuite les paiements de la Colonne 2 calculés eux sur la performance des dix premiers de la saison qui vient de s’écouler avec les pourcentages suivants : 1st = 19%, 2nd = 16%, 3rd =13%, 4th = 11%, 5th = 10%, 6th = 9%, 7th= 7%, 8th= 6%, 9th = 5% and 10th = 4%. (NdT : sur une base de 310 millions puisque Colonne 1 et Colonne 2 se partagent l’argent a égalité) ce qui fait donc 40.3 millions pour Ferrari (0.13 x 310)

Ce qui porte donc les revenus estimés de Ferrari pour 2011 a 104,6 millions (17,3 + 16 + 31 + 40.3)

Selon les mêmes bases de calcul on peut estimer les revenus de McLaren a 84.8 millions et Red Bull 93.1 millions.

(Trad. Ago)

Read Full Post »