Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘GP Saison 2008’ Category

Les experts super-soniques  😉 nous expliquaient hier qu’avec toutes les data enregistrées en FP c’était bon pour McLaren, et certains s’extasiaient sur le fait qu’avec deux config différentes et aussi compétitives les McLaren étaient sur le bon chemin. Je n’ai rien dit, mais je pensais que quand 2 config donnent les mêmes résultats ben c’est qu’il n’y en a aucune de bonne… Sinon a quoi ca servirait d’en essayer plusieurs….

Le torero doit être aux anges, et Massa en 3 donc très bien place aussi doit affuter ses couteaux.

On pourrait bien avoir un superbe grand prix en rouge demain 😉


Read Full Post »

Le 13eme GP

Spa, Spa, Spa ! Pour tous ceux qui –comme moi- n’y seront pas et pour une fois qu’on  serait bien content de se retrouver sous la pluie en Août ce sera le 13eme Grand Prix de la saison. Porte bonheur ou porte malheur ? Et pour qui ? Quand ce sera fini on entamera le dernier tiers du championnat, il ne faut plus se rater !  Avec 5 pilotes en lice il est peu probable que la majorité d’entre eux jouent de malchance en même temps donc celui qui se loupe perdra du terrain sur les quatre autres… Pour Fernando c’est le sans faute qu’il faut réussir, ne jamais sortir du podium…

Dans une heure quinze ils s’élanceront dans les Ardennes Belges pour une course d’attrition, sûrement pleine de rebondissements… Souhaitons que ce soit un combat âpre mais juste sans une part trop grande accordée par la Chance.

Bonne chance a tous !

Read Full Post »

Je viens de jeter un coup d’œil à mon petit jeu de dominos (voir ici et là) et je suis de plus en plus convaincu que Vettel sera champion du monde cette année. Il a quand même de très belles places d’honneur auxquelles ne manquent que des victoires et des secondes places qu’a mon avis il ne va pas manquer d’ajouter à sa collection.  Je vois la bagarre finale entre Vettel/Hamilton/Alonso qui seront à mon avis le trio de tête du championnat 2010. Webber va s’écrouler à moins de continuer à aligner les victoires ce que je ne crois pas. Ses 4 plus mauvais résultats lui donnent 18 points (8+4+4+2) la ou Button en aligne 24 (10+6+4+4)  Alonso 28 (12+8+4+4) et Hamilton (12+10+8+8) et Vettel (12+12+8+6) 38 !

C’est juste mon avis, mais je voulais prendre date…


Read Full Post »

Elle peut être surprenante la relation d’un ingénieur de piste et de son pilote. Depuis le début de la saison sur ITV (UK) j’ai été surpris par les remarques et les réflexions de Rob Smedley  qui croit très fort en Felipe Massa « son » pilote. Un beau sourire éclaire son visage quand il parle de Massa et il n’en démord pas, les questions d’un Brundle sceptique n’y font rien : Oui Felipe peut être champion du monde…

 En lisant la rubrique MPH de Mark Hugues (Autosport –vol 192 no10 du 5 juin-) j’ai appris une belle histoire qui vaut le coup d’être racontée…

Monaco 2008. Pendant les essais libres Rob se rend compte qu’a Ste Dévote Massa est notablement plus lent que Kimi. Il analyse des données transmises par les capteurs et se rend compte que la voiture est stable a l’entrée du virage et qu’il y a encore du grip en réserve. Il compare avec les données de Kimi qui confirment son avis, et il compare même les vidéos de Felipe et Hamilton dont la McLaren tressaute, elle, a l’entrée du virage… Smedley s’en ouvre a Massa et l’assure qu’il peut freiner plus tard. Mais rien à faire Massa ne veut pas essayer. Q1, Q2 Massa est devant mais il n’a toujours pas améliore a Ste Dévote. Q3 Massa est 0.3s derrière Kimi avec les monoplaces maintenant chargées en essence pour la course, Massa est un peu plus lourd… Smedley demande une dernière fois a son pilote de freiner plus tard a Ste Dévote, le brésilien est inquiet, son ingénieur le rassure, lui dit que la voiture peut le faire et que s’il se loupe dans le virage il prendra simplement l’échappatoire…

Massa part pour un dernier tour et tente ! La voiture passe et Massa enchaine sur un tour à fond. Résultat : il améliore de 0.7s et se retrouve devant Kimi. Pole !

Un déclic s’est produit dans la tète de Massa et Rob Smedley ajoute : « Je pense que tout le monde doit prendre Felipe au sérieux maintenant !… Affaire à suivre.

PS : Vous vous rappelez ou il s’est rate pendant la course, laissant filer Kubica ? Ste Dévote il a du essayer de freiner encore plus tard

Read Full Post »

Pour une course agitée ce fut une course agitée ! Lewis s’est impose sur le difficile circuit de la principauté au terme de deux heures de combat rapproche. Mais cette belle et indiscutable victoire est-elle le signe d’un retour aux affaires de McLaren ou la combinaison  unique d’une chance insolente et des capacités hors-pair de pilotage de Lewis ?

Il faut bien dire que les essais se sont soldés par la domination de Ferrari qui occupe la première ligne de la grille, les deux McLaren occupant elles la seconde. Voila qui augure bien mal de l’issue de la course surtout qu’a Monaco doubler est quasiment impossible… Comble de malchance au départ du tour de formation Heikki cale sur la grille et se trouve donc contraint de prendre de départ depuis les stands et derrière tous les autres. Au départ Hamilton prend la corde suivi par Kubica tandis qu’Alonso passe Rosberg profitant de l’intervalle crée par l’absence de Kova. Au premier virage Hamilton réussit à s’intercaler entre les deux Ferrari suivent Kubica, Alonso et Rosberg. Telles sont les postions a l’issue du 1ertour. Des le 2eme tour Massa, Hamilton et Raikkonen s’éloignent (4s) des trois suivants et Rosberg va devoir s’arrêter pour changer son aileron avant endommage suite a un léger contact avec Alonso dans l’épingle du Loews. En tête les écarts se creusent Massa se détache de Lewis qui s’éloigne de Raikkonen. Première alerte en tête de course au 6eme tour tutoie le mur (bureau de tabac) en résulte une crevaison a l’arrière droit. Lewis rentre au stand pour changer sa roue et McLaren décide de changer de stratégie et remplit son réservoir pour un seul arrêt essence, Ce «coup» impose par l’arrêt va changer toute la course ! Lewis reprend la piste en 5eme position.  Massa fait la course en tête, Kubica est sur les talons de Raikkonen. C’est maintenant le 8eme tour et Alonso tape occasionnant la crevaison de son pneu arrière droit ce qui permet a Lewis de se retrouver en 4eme position. Presque au même endroit et quelques secondes plus tard Coulthard puis Bourdais tapent aussi et se percutent occasionnant la première sortie du SC. A ce moment de la course Massa avait solidement établi sa position en tête avec 13s d’avance sur Kimi. Hélas la SC occasionnant le deuxième aléa de course qui va favoriser tout le monde, sauf l’homme de tête bien entendu ! Mais ce n’est pas fini au 11eme tour on apprend que Kimi vient d’écoper d’une pénalité de passage au stand –la monoplace doit passer par les stands avant de reprendre la piste et aucune intervention ne peut être effectuée sur la voiture a cette occasion- et doit effectuer cette pénalité dans les 3t qui suivent…  Cette pénalité est terrible car après le retrait du SC toutes les voitures sont regroupées et donc Kimi va perdre des places. Au 12eme tour les positions sont donc Massa / Raikkonen /Kubica / Hamilton / Heidfeld / Alonso. Au 13eme tour il effectue sa pénalité et ressort des stands en 4eme position. Au 14eme tour Alonso qui tourne 0.8s plus vite qu’Heidfeld et lui met la pression depuis déjà quelques minutes commet une erreur impardonnable pour un pilote de ce niveau et harponne Nick occasionnant au passage un superbe embouteillage ! Cela va lui couter un nouvel arrêt au stand et met fin a ses espoirs de classement… Au 15eme tour  fait une petite erreur et sort de la piste a Ste Dévote, sans dommage, mais laissant au passage la tête de la course a Kubica. Maintenant les seules variables restaient les stratégies respectives de Kubica et Massa, celle d’Hamilton étant connue, et les changements de temps avec les conséquences prévisibles sur les changements de pneus…  Au 21eme tour les positions sont Kubica, Massa (2s), Hamilton (13s), Raikkonen (15s) les suivants sont déjà loin : Webber (41s)… Kubica et Massa s’affrontent a coup de records du tour, Lewis ne peut se mêler a la bagarre il est trop charge en essence, mais on verra bientôt qu’il a une autre carte dans son jeu… au 26eme tour Kubica s’arrête et repart en intermédiaires. Quand il sort des stands Hamilton vient juste de passer et Raikkonen qui se suit commet une erreur dans Ste Dévote et repart avec l’aileron avant endommage ! Une pénalité et une faute de pilotage c’est trop pour Monaco 2008 et Kimi perd a son tour tout espoir de podium a ce moment la. Il repart 5eme avec avec une stratégie a un seul arrêt essence. Massa s’arrête a son tour au 33etour et repart en intermédiaires. Lewis est passe, Massa est second et Kubica 3eme. Hamilton va maintenant accroitre son avantage pour se ménager le temps d’un nouvel arrêt au stand. C’est la qu’on voit la qualité du pilotage de l’anglais qui au delà de la chance de McLaren dans le choix de sa stratégie a été chercher lui-même sur la piste les précieuses secondes qui lui étaient nécessaires. Au 54eme tour 3eme arrêt de Kubica qui repart en dry.

Au 55eme c’est Hamilton qui s’arrête et repart en dry. Massa a attendu trop longtemps il s’arrête au 56eme tour mais repartira derrière Kubica…

La messe est dite. Un nouvelle SC ne changera plus rien il reste 12mn de course et Lewis remporte sa première victoire a Monaco.

 

Read Full Post »