Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘France’

Un pilote comme Lewis ne peut laisser indifférent, il suscite les excès dans les deux sens, les uns étant peut-être l’écho des autres.

 Lewis lui même, par ses déclarations publiques, ne fait rien pour calmer le jeu. Celle ci par exemple de cet après-midi « There’s nothing you can do that can distract me. You can keep on giving me penalties and whatever you want to do and I’ll keep battling and try and come back with a result. » Au lieu de reconnaitre ses erreurs il en remet une louche et suggère qu’il est particulièrement visé… Ce garçon a quand même pousse son propre équipier dans le premier tour aujourd’hui mais étrangement personne n’en parle ni ici ni ailleurs… Y aurait-il un « poliquement correct » même en Formule 1?

Quoi qu’il en soit ce ne sont ni ses admirateurs, ni ses détracteurs qui peuvent influer sur l’issue du championnat du monde. Tous ces mots, ces invectives ne sont que des paroles en l’air à Lewis de nous montrer ce qu’il vaut sur la piste…

Alain Prost disait que dans un championnat très disputé il ne fallait pas faire plus d’une erreur ou peut-être deux. Lewis a déjà atteint son quota….

Publicités

Read Full Post »

(Extrait de la conférence de presse du jeudi soir – traduction Ago)

 

Q : Pour commencer une question pour vous tous : Revenons au Canada quels sont vos sentiments sur cette course, qu’y avez vous appris, et vos sentiments après la course ?

Kimi : Pas grand-chose vraiment. Je n’ai pas marque de points, alors c’était plutôt un mauvais week-end mais il y en a de temps en temps.

 

Q. Quelque chose à en apprendre ou en retenir ?

 Kimi : Non, comme je l’ai dit ca n’a pas été le week-end que nous espérions, mais c’est la course avec un peu de chance on fera mieux ici (NdT a Magny-Cours)

Lewis : Je pense que c’était un week-end plutôt cool pour moi, vraiment sauf qu’il n’a pas fini comme nous le souhaitions, mais c’est la course…

 

Q. Quelque chose à en apprendre ou en retenir ?

Lewis : Pas particulièrement non.

 

Q (M Schmidt Auto Motor und Sport) Lewis pour en revenir au Canada, et a votre performance, était-il plus ennuyeux pour vous de manquer une possible victoire a cause d’un incident comme celui la dans la voie des stands compare par exemple a une erreur sur la piste qui vous envoie en tête a queue ou casse la voiture?

 LH : Non, pour moi c’est moins embêtant, parce que je trouve qu’une contre-performance sur la piste, si vous faites une erreur comme heurter un mur quand vous menez la course avec 10s d’avance par exemple cela m’aurait vraiment affecte beaucoup plus. Mais c’était un incident tellement stupide, tellement petit qui a éliminé deux pilotes, c’était une honte mais comme je l’ai dit je n’étais pas dégouté. Je l’étais plus pour Kimi parce qu’il n’a juste pas eu de chance d’être la a ce moment la.

 Q (A Giuntini L’Equipe)  : Excusez-moi de vous déranger Lewis mais est-ce que vous appelez petit un incident ou Kimi est la victime ? Est-ce que c’est moins important qu’une erreur qui n’ennuierait que vous?

 LH: C’est exactement ce que j’ai dit n’est ce pas? Je voulais juste dire qu’en terme de la pression que j’ai sur les épaules, et celle que je me mets moi même pendant la course et pour réussir, j’ai l’impression que je serais plus affecte si j’étais sur la piste en train de conduire, en tête faisant une course parfaire et qu’alors je fasse une grosse erreur et que je finisse dans le mur. C’est un sentiment différent c’est tout ce que je dis. Mais évidemment ce n’était un petit incident et, comme je l’ai dit j’étais plus désolé et préoccupé pour Kimi car il faisait une bonne course.

_________________________________________________________________________________________

Bon, ben le ton est donné je trouve…

 

Read Full Post »

Pour mettre tous les éléments à votre disposition voici mes dernières statistiques commentées (c’est ce que je préfère commenter les chiffres)

Pour commencer je voudrais faire une petite mise au point. La comparaison brute des résultats de la saison en cours n’apporte pas grand-chose… On peut en discuter longtemps et tirer des plans sur la comète a juste un peu plus du tiers de la saison rien ne parait joue…. Pourtant en changeant l’angle de vue on peut apercevoir d’autres choses…

 Imaginez une seconde que vous soyez en train de disputer le championnat dans la peau d’un team principal ou dans celle d’un pilote que feriez-vous ?  Comparer votre saison a la précédente bien sur ! Le premier adversaire c’est soi-même ! -Ou en étais-je l’année dernière a ce moment précis ? -Ai-je progresse ? -et mes concurrents ?

De leur point de vue il existe 18 possibilités de marquer (17 l’année dernière) donc il faut à chaque fois faire mieux que l’année d’avant. J’ai donc effectue cette comparaison, et bien sur je l’ai faite dans l’ordre des GP chacun comparant ses résultats non pas d’un strict point de vue chronologique, mais piste par piste puisque c’est la l’intérêt, chacun ayant ses circuits préférés et ses bêtes noires…

Dernier point a ne pas oublier chaque GP va délivrer 39 points (sauf circonstance exceptionnelle !) donc les points non marques par les uns seront marques par les autres (et oui !) et cette année, comme quasiment tous les ans, 2 ou 3 équipes marquent la presque totalité des points :

529/663 soit  80% des points pour les 3 premiers en 2007.

196/273 soit 72%  pour les 3 premiers apres 7GP en 2008.

 

Si 3 équipes marquent 72% des points alors 6 pilotes marquent la même chose. 6 pilotes sur 20 vont prendre entre 70 et 80 % des points inutile de préciser que le champion sera l’un  de ces 6 la

Il ne faut pas rêver dans leur (très) grosse majorité ces pilotes vont se partager le pactole. Peu de chances que les points soient gentiment repartis sur les derniers du classement quand l’un ou plusieurs des 6 ne marquent pas ce sont leurs concurrents DIRECTS qui vont marquer les gros points.

Bon on y va ; Pour faire plus court je vais regarder les résultats pilote par pilote et faire le bilan pour l’écurie en suivant…

(à suivre….1/4)

Read Full Post »