Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘peinture’

D’après Marc Hughes (Autosport – vol.192 no.11- 12 juin 2008 ) lors de la saison 2007 un des top teams s’est procure un nouveau et extrêmement secret  process de traitement de surface qui permettrait d’augmenter la downforce sans conséquence sur le drag… Lorsque petite charge électrique est appliquée a cette surface elle « fait des pointes » a un niveau microscopique augmentant ainsi considérablement sa surface et rendant ainsi un aileron (par exemple) beaucoup plus efficace. Cette charge électrique est activée par un capteur au mercure qui –un peu comme un niveau à bulle- ne serait active que lorsqu’une force latérale ou longitudinale serait appliquée au véhicule… n’ayant donc aucune conséquence sur la trainée lorsque le véhicule est « a plat ».

Pour des vitesses supérieures a celles des F1 le processus serait instable mais a priori jusqu’à 200mph (320km/h) ca fonctionne comme un aileron mobile microscopique. En phase activée tout ce que l’œil pourrait voir ressemblerait à une mauvaise finition de peinture, et de toute manière le dispositif n’étant active qu’en course il serait quasiment indétectable. Pour le pilote le dispositif demande une phase d’adaptation car en phase transitoire (entrée de virage) la voiture semble avoir peu d’appui (les ailerons étant règles avec moins d’incidence puisque l’appui va être fourni par le dispositif) et il faut donc qu’il ignore les réactions de la voiture…

En dépit de résultats très probants l’équipe en question aurait abandonne le procédé essentiellement a cause de son cout. Mais l’idée ayant germe les teams essaieraient de reproduire cet effet avec d’autres matériaux à un cout plus raisonnable… On raconte que certains résultats on été obtenus avec des materiaux au sodium et au calcium… l’effet ne dure que quelques tours mais pourrait permettre d’obtenir un avantage en qualifications par exemple…

Marc Hughes a pose des questions sur la faisabilité de ce process a des ingénieurs F1. Les rumeurs à l’origine de cette histoire disaient que l’équipe en question était Ferrari… 

Les ingenieurs de Ferrari disent qu’ils ont entendu parler de ce process mais qu’il  n’est pas applicable à la F1….

Un ancien ingénieur F1 lui a dit qu’il avait fait des études dans ce sens  pour un des bateaux engages dans la Coupe de l’America…

Gary Andersson d’Autosport dit que c’est possible  et qu’il y a plusieurs façons d’obtenir un résultat identique, on lui a propose des choses équivalentes a l’époque ou il travaillait pour Jordan mais l’équipe n’avait pas les moyens de conduire les recherches jusqu’au bout. « Un des moyens les plus simples pour obtenir des résultats similaires était de faire des petits trous (0.2mm de diamètre) sur les parties critiques de l’aileron arrière avec un angle le plus proche possible du flux sur la surface. Un petit compresseur sur le moteur maintient un accumulateur « charge » (topped up) et cette pression d’air est relâchée par le pilote quand il le désire. L’air passerait ainsi sous pression à travers les trous  réduisant ainsi la trainée dans les lignes droites. En entrée de virage les trous seraient bouches augmentant ainsi l’appui. Des tests en soufflerie semblaient démontrer que le dispositif avait un intérêt mais était-il légal ? Je ne pensais pas nous avons donc arrête»

Les ingénieurs de McLaren ont été intrigues, mais on déclaré que sans plus d’informations ils ne pouvaient se prononcer…

Alors vrai ou faux ? La question reste entière.  

Publicités

Read Full Post »